L'expérience étonnante du centre autour de l'enfant - NPO Sages-femmes

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

L'expérience étonnante du centre autour de l'enfant

Les recherches des sages-femmes

L'EXPÉRIENCE DU "CENTRE AUTOUR DE L'ENFANT"


Centre créé et présidé par une sage-femme, MH de Valors.

Né sous la forme d'une association loi 1901 de 1988 à 1994, subventionné par la ville d’Orange, (dans le cadre d'une mission Petite Enfance), le département et la région, ce projet pluridisciplinaire (sages-femmes, pédiatres, psychologues psychanalystes, et parents) avait un rayon d'action couvrant 5 départements. Son objectif était la prévention par l'information et l’écoute de tous ceux qui entourent l’enfant de 0 à 3 ans (parents et professionnels). Son originalité résidait dans la cohésion de son équipe dont tous les membres, à part les psychanalystes, étaient formés en sophrologie médicale, ce qui permettait une grande ouverture d'esprit à toute démarche pédagogique favorisant le développement de l'enfant.

Mais au delà de toute attente, et de ces objectifs, d’étonnants témoignages d’enfants (dont les mères avaient suivi la « préparation globale »), ont pu être recueillis. Dans ces récits, les enfants racontent leur vécu intra utérin et/ou leur naissance (double contrôle médecin/sage femme renouvelé à quinze jours d'intervalle selon un protocole très précis).



A - LES MOYENS D'ACTION DU CENTRE

Le Centre a été créé pour assurer une continuité d'écoute et d'aide aux parents ayant choisi au départ la "préparation globale".

C’était un lieu très riche de rencontre et d'échanges. Son conseil d'administration était en majorité constitué de parents travaillant en équipe avec des professionnels pluridisciplinaires. L'accompagnement de l'enfant de 0 à 3 ans était axé
sur les plans nutritionnels, psychomoteurs et psychoaffectifs, avec le solide appui de la psychanalyse. L'accent a toujours été mis sur la compréhension de l'enfant lui-même : aucun modèle, aucune recette n'ont jamais été proposés.

1 - Conférences débat mensuelles animées par les professionnels

– « Neuf mois d'attente » (sage femme et psychologue psychanalyste).

– « Le vécu de la naissance » (médecin et psychologue psychanalyste).

– « L'enfant et le sommeil » (médecin et psychologue psychanalyste).

– « L'enfant de 3 à 6 ans » (pédiatre)

– « L'enfant, sa mère, son père : lien » (psychologue et psychiatre).

– « L'âge du nom » (2 psychologues).

– « La jalousie de l'aîné » (psychologue psychanalyste).

2 - Entre les conférences, des ateliers "Paroles – Parents"

Dynamique de groupes, question / réponses psychologue / parents sur le thème de la conférence précédente ou des problèmes éducatifs éventuels : 1 jour / mois.

3 - Atelier puériculture –allaitement maternel

Prévention des difficultés maternelles, influençant la relation mère enfant par un pédiatre et une monitrice d'allaitement (formée Leche.Ligue.) : 1 fois / mois.

4 – Atelier Massage bébé

Traitement et prévention des troubles du sommeil, coliques du nouveau-né, accompagnement de la relation maman bébé par les sages femmes 4 jours / mois.

5 - Antenne téléphonique

24 h / 24 h réponse par des sages femmes et / ou la monitrice d'allaitement.

6 - Bibliothèque de prêts

ouvrages spécialisés disponibles lors de tous les ateliers.

7 - Stages et séminaires semestriels

Pour les professionnels soignants, enseignants et les parents, quelques exemples non exhaustifs :   

           "Les compétences du nouveau-né" (conférence) par un pédiatre-auteur,

           "L'allaitement maternel" (stage) par un pédiatre auteur.

           "Le sommeil, le rêve et l'enfant" (même auteur)

           "La sophrologie en médecine" (conférence et séminaire) par un médecin de l'Académie Suisse de Sophrologie.

B - BILAN D'ACTIVITÉ DU CAE

Secteur Soignants :

Les PMI de cinq départements limitrophes, les secteurs hospitaliers, ainsi que les Unités Mère/Enfant (hospitalisation de jour en secteur psychiatrique), ont participé en grand nombre aux formations de Centre (en moyenne 90 personnes aux séminaires semestriels) – ces chiffres pouvant être réellement évalués grâce aux annales du Centre qui était donc devenu Centre de Formation Agréé.

Secteur Parents :

En septembre 1993, on pouvait noter :

           340 familles adhérentes

           une cinquantaine d'entrées aux conférences - débat

           et 200 à 250 entrées aux conférences semestrielles.

Pour ce qui concerne l'observation des bébés "sophros", au travers de tous les ateliers, et leurs étonnantes compétences : on pouvait observer leur calme, leur éveil et leur avance de trois mois au moins sur les repères psychomoteurs habituels. En atelier de massage, nous avions conservé la marche automatique : les enfants aimaient aller interagir entre eux et particulièrement avec ceux qu'ils avaient connu dans leur vie intra-utérine. Etait-ce aussi en raison de cette marche automatique qu'à 4 mois, ils tenaient assis ? (sans parachute arrière, ni latéral bien sur).

Les plus grands montraient de surprenantes capacités d'adaptation et de socialisation.

Leurs possibilités de communications, dès 15 jours, 3 semaines et leur évolution "sans pathologie" ont interpellé à un moment donné, un pédiatre qui a exprimé le souhait de faire une étude.

Après délibération en assemblé générale, les parents et d'autres professionnels craignant une dérive possible de l'étude, décidèrent en commun avec le pédiatre d'y renoncer : cela n'entrait pas dans les objectifs du centre qui avait choisi d'aider l'enfant, et non de l'observer.

A posteriori, cela est fort dommage car,
étant donné la pathologie actuelle, nous aurions pu observer ce que l'effet d'une grossesse sereine, d'un accouchement facile entraîne vraisemblablement au niveau du lien d'attachement et du développement de l'enfant. A raison d'une centaine d'enfants pendant 6 ans, l'étude aurait été très intéressante.


B - TÉMOIGNAGES DES ENFANTS « SOPHRO »

Ces récits ont été recueillis entre 1990 et 1992 chez des aînés à la faveur de l’attente du deuxième enfant, alors qu’ils avaient entre 2 ans et 3 ans et demi. Les cinq témoignages qui vont suivre font partie des 30 à l’identique recueillis chez des enfants du Centre nés éveillés et sans violence. D’après l’expérience, il semble qu’au-delà de trois ans et demi, les récits soient incomplets ou vagues, des barrières inconscientes se mettant probablement en place.

   Protocole d’observation : un récit spontané contrôlé 15 jours après doit venir confirmer le 1er : le contrôle se fait à la faveur du bain, par une question détournée de la mère : « je me demande ce que fait le bébé dans mon ventre... quand va-t-il va sortir, etc... ».
   1. * LAURE : 2 ans ½ (née avec un tour de cordon) : elle met un bandana autour de son cou et dit « quand le bébé va vouloir sortir, il va mettre la tête, là ! (elle penche la tête) et il va pousser (elle mime).
   2. * DAVID : 2ans ½ regarde le ventre de sa maman où est sa petite sœur : " moi, je bougeais pas comme elle, elle bouge (beaucoup) et je t’entendais quand tu tapais et je me demandais qui c’était "(rires).
   3. * LAURIE : 3 ans raconte sa Naissance :« J’avais mal là (à la nuque), aux mains et au ventre. Sa mère : « pourquoi tu es sortie ce jour-là ? » Laurie : « j’ai voulu sortir parce que j’avais plus de place... Dans le ventre, j’entendais papa et maman. Quand j’ai sorti, le docteur a cassé le ventre ! Non, c’est moi, là (elle montre sa vulve) et le docteur l’a réparé (épisio)... Maman, tricote parce que le bébé aura froid en sortant ! »
   4. * ALICIA : 3 ans ½ a fait l’acrobatie de se retourner pendant la dilatation et de sortir par les fesses.
   « Maman tu vas lui faire mal, à la tête au bébé ? - Pourquoi tu dis ça ? - Parce que tu m’as fait très mal à la tête et je m’ai retournée. - Tu t’en rappelles ? - Oui, j’ai eu très mal à la tête ! - Tu te souviens si tu as poussé ? - Non, je pouvais pas pousser !
   5. * Dernière histoire concernant la sage femme qui l’a aidé à naître : après qu’il ai raconté sa naissance, ce qu’elle avait dit et fait pendant et après son accouchement, Davis la regarde, interloqué : « Moi je savais pas que tu savais pas… que je savais ! »



La "Salle rose" utilisée pour les séances de yoga maternité, les ateliers d’allaitement, les massages bébés et les conférences mensuelles du Centre Autour de l’Enfant année 85 à 2002 à Orange.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu